Georges Magnane : la plume et le sport


Lauréat du Grand prix Sport & Littérature en 1952, Georges Magnane (pseudonyme de René Catinaud),né à Neuvic-Entier en 1907, disparu en 1985, était un homme de lettres prolifique et un traducteur de romanciers anglophones : Hemingway, Capote, Nabokov, etc. lI était aussi un sportif accompli et éclectique (athlétisme, judo, cyclisme, natation, boxe), un pionnier de la sociologie du sport (Sociologie du sport, Paris, NRF, 1964), un ami des grands intellectuels de son époque, notamment Jean-Paul Sartre. Agrégé d’anglais, il enseigna au lycée Pasteur de Neuilly et a eu comme élève un certain Bernard-Henri Lévy. Sa vie, on le voit, était placée sous le double signe de l’effort sportif et de l’endurance intellectuelle. Le Colloque qui s’est tenu à Limoges, à la Bibliothèque francophone multimédia, les 4, 5 et 6 juin 2014, en partenariat avec l’AES, avait pour but de réhabiliter la mémoire et l’œuvre de Georges Magnane.