Quand exercer le métier de correcteur devient un sport de combat…

Pierre Lagrue vient de publier un ouvrage qui, pour une fois, n’est pas consacré au sport: La Corporation des correcteurs et le Livre (un abécédaire inattendu). Sous la forme d’une centaine d’historiettes, lui et son collègue Silvio Matteucci font retour sur la riche histoire du Livre, en s’appuyant sur le vocabulaire. Les auteurs parlent aussi bien de « marbre » que  de « majuscule elliptique », de « label syndical » que de « saisie délocalisée ». Sans oublier les mots des pseudo-modernes (« e-book », « geek », « télétravail »…). Quant à la notice « piéton et rouleur », n’évoquerait-elle pas le vocabulaire sportif?