Les autres ouvrages

« Beauté du geste », par Nicolas Zeisler

La boxe est un terroir fécond pour la littérature, et ce sport a fasciné de multiples écrivains. Avec «Beauté du geste», Nicolas Zeisler, écrivain et boxeur, adopte une approche originale pour traiter du noble art: il adresse une lettre, d’une plume franche et intime, à trente-six figures majeures du ring, de Jim Jeffries à Mike Tyson. Les podiums sur lesquels les Noirs étaient naguère indésirables, le sang, la violence, la pression du résultat, les combats arrangés, la rançon du succès, les parcours chaotiques de vie: Nicolas Zeisler n’omet rien. Au travers de ces destins, l’auteur écrit également une histoire épique du vingtième siècle. En outre, dans le cadre du Collectif des 400 coups, vingt artistes contemporains ont choisi d’illustrer «Beauté du geste» par leurs sérigraphies. La singularité du texte associée à une vision picturale originale, le tout donne un ouvrage très réussi.

Publié aux Éditions Le Tripode, 18 euros, 200 pages

Contact : communication@le-tripode.net

« Scènes de boxe », par Élie Robert-Nicoud

Élie Robert-Nicoud, auteur de romans policiers, se livre à un nouvel exercice, avec «Scènes de boxe». Il prouve par les mots que la boxe n’est pas qu’un sport. Elle est une identité faite de douleur, de lumière, de rédemption, de pauvreté, de gloire, de défaites. Elle est un genre, au même titre que les films noirs ou le jazz. Elle cabosse les destins, de Jack Johnson à Floyd Mayweather, en passant par Jimmy Braddock, Max Baer, Joe Frazier ou Mike Tyson. Affrontements de classes, conflits raciaux… Élie Robert-Nicoud met l’accent sur les multiples vérités du noble art.

Publié aux Éditions Stock, 18,50 euros, 224 pages

Contact : vretureau@edition-stock.fr

« Le Cercle des marcheurs disparus », par Alain Moulinet

Des temps glorieux des premiers pedestrians du XIXe siècle, en passant par l’épopée du Paris-Strasbourg, jusqu’aux marcheurs du Paris-Alsace d’aujourd’hui, Alain Moulinet raconte, dans «Le Cercle des marcheurs disparus», toute l’histoire de la marche de fond. Il porte un regard pointu sur l’activité sportive à la fois la plus naturelle et la plus méconnue du grand public: la marche sportive. Un ouvrage à découvrir.

Publié aux Éditions Le Marcheur, 23 euros, 399 pages

editionslemarcheur@orange.fr

« Les Chroniques de l’intimité connectée », par Alexandre Rispal

Dans les « Les Chroniques de l’intimité connectée (Les Mardis du Luxembourg) », des auteurs les plus divers imaginent, sous forme de nouvelles, ce qui pourrait faire la une de l’actualité d’ici à plusieurs décennies. Entre robots, biologie moléculaire, amnésie numérique, Alexandre Rispal réussit à glisser une nouvelle consacrée au cyclisme. Il évoque les dérives actuelles et futures de de ce sport.

Publié aux éditions Kawa, 25,90 euros, 192 pages

« La saison commençait (Ballade pour Jean-Pierre Ducasse) », par Philippe Lorette

Dans cet ouvrage, Philippe Lorette propose un récit émouvant et une peinture nostalgique des années 1960 à travers le parcours du jeune cycliste professionnel Jean-Pierre Ducasse. Philippe Lorette, qui s’est intéressé à Jean-Pierre Ducasse par hasard, quand le gymnase qui portait son nom à Arcueil fut détruit par un incendie, eut un coup de cœur pour ce champion en devenir. Il propose un roman très documenté, nourri d’échanges avec Jean-Louis Ducasse (le frère du cycliste), Jan Janssen ou encore Raymond Poulidor. Philippe Lorette nous replonge aussi dans l’ambiance des sixties. Philippe Lorette a reçu le prix «Les Soleils de Nucéra» (Prix Nucéra) pour son ouvrage.

Publié aux Éditions Le Pas d'oiseau, 17 euros, 142 pages.

Contact : lepasdoiseau@yahoo.fr

Revue « Desports », numéro 10

Le nouvel opus de la revue Desports, le «premier magazine de sport à lire avec un marque-page», vient de paraître. Comme toujours, de magnifiques plumes (Grégory Schneider, Bernard Morlino, Philippe Delerme…) apportent leur contribution. Grande originalité de cet opus: Benoît Heimermann présente cent ouvrages internationaux de haute tenue, et bien sûr (esprit de compétition oblige) avec un classement!

Publié aux Éditions du sous-sol

http://www.editions-du-sous-sol.com/desports/numeros/

« Unai Emery (El Maestro) », par Romain Molina

Unai Emery est un des entraîneurs à la mode dans le monde du football. À Almeria, ses propres joueurs disaient de lui qu’il était un malade de football. Son palmarès parle pour lui (3 Coupes de l’U.E.F.A. avec le F.C. Séville). Pourtant sa nomination au P.S.G. a suscité des débats. Romain Molina dresse un portrait sincère et passionnant d’El Maestro.

Édité chez Hugo Sport

Contact: Olivia Debarge (o.debarge@hugoetcie.fr)

« Championnes », par Lorraine et Clémentine Kaltenbach

De Kyneska, princesse grecque de Sparte, championne de course de char et première femme de l'histoire à gagner les Jeux Olympiques, à la minuscule Keiko Fukuda qui à l'âge de 98 ans devint la première judoka à atteindre le grade de ceinture noire dixième dan, sans oublier Marie Paradis, la petite chamoniarde qui, en 1811, fut la première femme à atteindre le sommet du mont Blanc :« Championnes », de Lorraine et Clémentine Kaltenbach, est un hommage à toutes les sportives, femmes d'action et de caractère qui s'imposèrent pour réussir leur vie de championne.

« Lignes d’avant(s) et lignes d’arrivée », un recueil de textes sportifs de Dominique Braga

Lien vers l'article du Blog AES

Hommage à Paul Ordner, dessinateur de sport

Avec Pellos, Red ou Luc Vincent, Paul Ordner fut l’un des dessinateurs de sport les plus prolixes et les plus doués des années d’après-guerre. Au gré d’un ouvrage roboratif et au terme d’un travail colossal, Philippe Aurousseau vient de lui rendre justice. 168 pages grand format de détails, de recensements, d’hommages qui nous disent tout de ce spécialiste inspiré que Jean Fayard salua en ces termes en 1959 : “ Paul Ordner est un de ceux qui savent le mieux évoquer le mouvement sportif. Son art ne doit rien à celui de la photographie instantanée. Sa synthèse évoque l’arrondi et la durée du mouvement. Il a un autre mérite. Il connaît parfaitement ce dont il parle. ” Les lecteurs de “ Miroir Sprint ”, “ Fantasio ” ou “ L’Equipe Junior ” ne l’on pas oublié. Les amateurs de bande dessinée, moins âgés, peuvent sans problème s’en inspirer.

L’ouvrage est disponible chez l’auteur à l’adresse suivante : http://paul-ordner.blogspot.fr

  • “ Paul Ordner, 40 ans de dessin sportif ”, Philippe Aurousseau, Editions de l’Oncle Archibald, 30 €

Le Sport, l’historien et l’histoire

« Le sport, l’historien et l’histoire », sous la direction de Thierry Terret et Tony Froissart, publié par les Editions Epure.

Cet ouvrage dresse un bilan historiographique en France et à l’étranger des productions consacrées à l’histoire du sport et des activités physiques. Deux chapitres, le premier et la conclusion, réalisent une synthèse ordonnée des productions d’historiens sportifs. Ils encadrent cinq chapitres thématiques. Deux sont consacrés à des approches traditionnelles dans ce champ : histoire du sport antique et histoire de l’éducation physique. Les quatre suivants ouvrent des perspectives sur les thèmes qui certes possédent une actualité, mais dont la profondeur a traversé les interrogations sur le sport. Sont ainsi abordés, le sport en contexte colonial et postcolonial, les relations sport et économie, sport et techniques, sport et genre. Quant aux liens plume et sport, ils sont traités par l’analyse, encore timide, des médias et des représentations par les historiens.

Pour plus d'informations : Le Sport, l'Historien et l'Histoire